Qu’est-ce qu’un chéquier portefeuille ?

Si le paiement par chèque est en net recul depuis plusieurs années (en particulier depuis la pandémie), il n’en reste pas moins toujours présent. Ses nombreux avantages en font une solution que beaucoup de personnes gardent sous le coude. Si vous souhaitez en demander un à votre banque, sachez qu’il existe différents formats, dont le chéquier portefeuille. Voyons en quoi ce dernier peut vous être utile.

Homme remplissant un chéquier portefeuille
© iStock

Le chéquier portefeuille : qu’est-ce que c’est ?

Le chéquier portefeuille est un format de chéquier dont le talon, utilisé pour noter et retrouver ses paiements, se trouve en haut, sur la partie supérieure. Il a donc la même longueur que vos chèques.

Son nom vient de ses dimensions, proches de celles d’un portefeuille.

Quelle est la différence entre un chéquier classique et un chéquier portefeuille ?

Le chéquier classique est plus long que le chéquier portefeuille, à cause de son talon qui, cette fois, se trouve sur la gauche. Pratique, il peut se plier et vous avez la possibilité de couper l’avant et l’arrière du chéquier (une fois qu’il est vide) afin de ne conserver que les traces de paiements.

À noter :
Les gauchers auront peut-être du mal à remplir le talon.

Ses avantages

Le chéquier portefeuille, d’un format plus passe-partout, rentre facilement dans un sac à main et une pochette de protection (portefeuille, porte-chéquier).

Il est adapté aussi bien aux gauchers qu’aux droitiers, mais il est plus épais.

Le chéquier correspondance : un autre format possible

Si vous ne parvenez pas à vous décider entre les deux formats, il existe une alternative : le chéquier de correspondance.

Attention :
Il n’est pas distribué aux particuliers. Néanmoins, nous tenions à en parler puisqu’il peut être utile pour les commerçants.

Ce qui distingue le chéquier correspondance des autres chéquiers, c’est la présence de deux talons : un dans la partie supérieure du chéquier, l’autre, à gauche. En somme, c’est une sorte d’hybride des deux autres formats.

Il est aussi bien plus volumineux et les deux talons ont deux fonctions différentes. Celui de gauche sert de bordereau, celui du haut sert à noter le nom du bénéficiaire.

Comment renouveler son chéquier portefeuille ?

Le chéquier est un moyen de paiement qui n’a pas de date de fin de validité, mais qui s’use. Une fois que vous avez utilisé tous les chèques à l’intérieur, il faudra en commander un nouveau. Et pour cela, il existe plusieurs façons de faire.

Si votre banque a mis en place un système de renouvellement automatique, vous n’aurez rien à réclamer. Lorsqu’elle recevra une demande de décaissement pour votre dernier chèque, elle vous renverra un nouveau chéquier.

Si ce n’est pas le cas, vous devrez alors faire la demande vous-même. Contactez votre banque soit par téléphone, soit en vous rendant au guichet pour commander un nouveau chéquier. Vous pouvez également le faire depuis votre espace client sur le site ou l’application de votre banque.

Bon à savoir :
Si vous devez faire la demande de renouvellement de chéquier et que vous utilisez beaucoup ce moyen de paiement, pensez à prendre de l’avance et à faire la commande quand vous voyez que vous arrivez à la fin.

Le temps de traitement et de livraison pouvant être assez long, cette méthode vous évitera de vous retrouver sans chèque.

Les avantages et les inconvénients d’utiliser un chéquier

Comme tous les moyens de paiements, le chèque a ses points forts et ses points faibles. Si vous hésitez à vous en procurer un, lisez ce qui suit pour prendre votre décision.

Les avantages du chéquier

Le chéquier est très utile pour les personnes qui aiment suivre leur budget. En effet, et à condition de tout noter au fur et à mesure, le bordereau permet de suivre en temps et en heure ses dépenses pour les noter et ainsi, savoir exactement où on en est.

Avec lui, pas besoin d’avoir de liquide ni votre carte bleue. Si vous envisagez un paiement important, le chèque sera aussi plus pratique, puisqu’il n’est pas soumis à des plafonds de paiement. Lorsque votre carte bleue aura atteint ce plafond, mais que vous avez un achat à faire, vous pouvez utiliser votre chéquier. Cela vous évite ainsi de devoir aller chercher de l’argent liquide.

Mais nous verrons plus bas que le système a ses limites.

Il permet aussi d’étaler les paiements. Beaucoup de commerces où les achats sont assez coûteux (l’exemple le plus parlant est l’opticien) permettent à leurs clients de payer en trois fois grâce aux chèques. Ils seront alors tirés à une date précise tous les mois. Cela vous permet de maîtriser votre budget et ne pas le plomber avec un achat obligatoire et d’une somme importante.

On peut également parler des opérations « chèque reporté », qu’organisent de nombreuses grandes surfaces une ou deux fois par an. Le principe est simple : vous faites vos courses, mais le chèque serait tiré plus tard (de 1 à 3 mois après l’achat).

C’est un bon moyen pour faire le plein, à condition d’avoir une rentrée d’argent prévue, ou de se dépanner lorsque la fin de mois est difficile.

Les inconvénients du chèque

Passons maintenant aux petits points noirs du chéquier. On peut les résumer ainsi : il a les défauts de ses qualités.

En effet, si le chéquier est un moyen de paiement qui permet de suivre au jour le jour ses comptes, il faut bien penser à tout noter sur le bordereau. Sans ça, vous risquez d’être très vite perdu et d’oublier certaines dépenses.

Autre souci qui peut vite devenir un gros problème : le chèque qui tarde à être tiré. Si la plupart des gens et commerçants encaissent les chèques dans un délai raisonnable (le mois en cours), d’autres peuvent être beaucoup, beaucoup plus longs. Et s’ils le tirent à un moment où vous avez déjà des difficultés, alors il peut être refusé et entraîner des surcoûts inutiles. Si vous voyez que votre chèque est long à être tiré, demandez au bénéficiaire ce qui se passe. Cela vous évitera bien des soucis.

À noter :
Sachez tout de même que la personne a un an pour le faire.

Attention également à ne pas abuser des paiements reportés et étalés, sous peine de vous retrouver avec une grosse somme qui part d’un seul coup. De plus, il y a, avec cette facilité de paiement, des risques d’oublis. Pensez à bien noter les dates où ils seront tirés.

Autre inconvénient : le chèque n’est pas accepté partout. En effet, suite à de nombreux impayés (chèque en bois, voulu ou non), certains commerçants ont préféré refuser catégoriquement ce moyen de paiement. D’autres émettront des conditions (chèque inférieur à un certain montant).

Le chéquier est un moyen de paiement risqué pour le commerçant. Ainsi, avec un chéquier, il faut toujours avoir une pièce d’identité sur soi, cela pour éviter les fraudes et les chèques volés.

Car oui, ce moyen de paiement est particulièrement sujet aux fraudes. Et c’est là son plus gros défaut, puisque la seule chose à falsifier lorsqu’il est volé, c’est la signature…

Enfin, son utilisation est limitée à l’étranger. Difficile de payer avec ce système en dehors de la France et de l’UE, car c’est un moyen de paiement assez peu utilisé ailleurs.

Aucun commentaire à «Qu’est-ce qu’un chéquier portefeuille ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires