Fiche métier : comment devenir statisticien ?

Le statisticien est un spécialiste des mathématiques appliquées qui récolte des données, les traite et les synthétise avant de fournir des conclusions à la structure qui a passé commande pour une certaine étude. Dans cette fiche métier statisticien, nous vous indiquons quelles formations s’imposent et quel salaire peut ambitionner un futur statisticien.

Homme travaillant sur des statistiques
© iStock

Le métier de statisticien : rôles et missions

Les missions du statisticien

Le travail du statisticien consiste à récolter des informations en réalisant des sondages par téléphone ou via Internet. Grâce à ses connaissances en mathématique appliquées, ce scientifique analyse les données et produit différents outils. Il peut s’agir de graphiques, d’histogrammes ou de tableaux qui sont destinés à éclairer des spécialistes de domaines multiples. Les donneurs d’ordres sont le plus souvent des économistes, des démographes, des financiers et des industriels. Les spécialistes de la santé font également de plus en plus souvent appel à des statisticiens.

Pour obtenir des résultats fiables avec peu de marge d’erreur, le statisticien multiplie ses observations, effectue des recoupements et modélise le processus qui permettra d’obtenir un résultat acceptable. Cette conclusion intéresse autant les acteurs du secteur public que privé. Cet expert maîtrise l’outil informatique et peut travailler au sein d’une entreprise de conseil.

Statisticien : qualités et compétences

Avant tout mathématicien et particulièrement probabiliste, le statisticien est rigoureux et objectif. Il est capable de synthétiser une problématique et de fournir des conclusions directement utilisables par le donneur d’ordre. C’est un solitaire capable d’aller à la rencontre d’individus pour recueillir des informations utiles à son étude. En plus d’être à l’aise avec les chiffres, le statisticien est pédagogue. Lorsqu’il livre sa conclusion, il doit pouvoir expliquer les tenants et les aboutissants à son donneur d’ordre. Ce professionnel doit également être particulièrement curieux afin d’être en mesure de s’intéresser à différents sujets relatifs à de multiples secteurs d’activité.

Devenir statisticien : études et formations

Quelles sont les formations pour devenir statisticien ?

Les formations à privilégier sont de niveau bac +3 et bac +5. Elles concernent essentiellement l’étude des statistiques et des mathématiques appliquées.

Quels sont les diplômes nécessaires pour exercer le métier de statisticien ?

Le futur statisticien peut envisager un BUT STID en statistique et informatique décisionnelle. Il peut aussi préparer une licence professionnelle ou une licence MIASHS. S’il vise un niveau bac +5, l’étudiant peut opter pour un Master (économétrie et statistiques, santé publique, méga données et analyse sociale, statistiques ou mathématiques appliquées). Il pourra aussi viser un MS data science ou un diplôme d’ingénieur (Ensae Paritech, ensai, Isup, Polytech’Lille…).

Combien gagne un statisticien ?

Un statisticien en début de carrière gagne entre 2 000 € brut et 2 500 € brut par mois. Mais ce salaire est aussi fonction de l’entreprise qui l’emploie ainsi que de son niveau de qualification.

Les débouchés et évolutions possibles pour un statisticien

Le statisticien est salarié et bénéficie du statut cadre. Avec le temps, il peut devenir chef d’équipe ou même responsable de division. Il est fréquent qu’un statisticien soit enseignant dans le supérieur ainsi que chercheur.

Comment exercer le métier de statisticien ?

Le statisticien est le plus souvent employé par une entreprise. Le conseil, la bancassurance, l’énergie, le transport et la santé sont autant de secteurs qui embauchent. Le secteur public emploie également bon nombre de statisticiens et en particulier l’INSEE dont le cœur de métier est l’étude statistique.

Le métier de statisticien : avantages et inconvénients

Les avantages du métier de statisticien

Le métier de statisticien est un métier de passionnés. Ceux qui aiment faire parler les chiffres et sont des spécialistes des probabilités s’épanouiront dans cette profession. De surcroit, il est gratifiant de fournir un avis d’expert à des entreprises qui prendront des décisions se basant sur le rapport de statistiques fourni. Les personnes curieuses prendront plaisir à étudier différentes situations et différents points de vue dans des domaines d’activité variés.

Les inconvénients du métier de statisticien

Les personnes qui ont besoin d’échanges et de rapports sociaux risquent d’être déçues par une vie de bureau qui fait la part belle au travail sur écran. Les salaires ne sont pas les plus motivants au vu des diplômes exigés, même s’ils peuvent le devenir avec les années et l’expertise qui en découle. Enfin, les possibilités d’évolution sont restreintes et pour évoluer, il faudra peut-être envisager une reconversion.

Zoom sur le secteur de la statistique

Le secteur de la statistique est difficile à circonscrire. La plupart des entreprises ont besoin de données chiffrées et de prévisions. Aussi, tous les secteurs d’activité s’intéressent aux statistiques. Notons que la finance, la santé et la fonction publiques sont particulièrement demandeuses.

Aucun commentaire à «Fiche métier : comment devenir statisticien ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires