Fiche métier : comment devenir intégrateur ?

Vous souhaitez vous orienter vers une profession liée au domaine du numérique ou de l’informatique ? Il est vrai que ces secteurs sont dynamiques et ont de l’avenir. Parmi ces différentes professions, c’est le métier d’intégrateur qui nous intéresse ici. Quelles formations faut-il suivre et quel est le salaire de cet acteur du web ? Nous vous en disons plus dans cette fiche métier intégrateur !

homme travaillant sur un ordinateur
© iStock

Le métier d’intégrateur : rôles et missions

Le quotidien de l’intégrateur

L’intégrateur a pour mission de traduire en langage informatique des données fournies par différents intervenants (rédacteur web, graphiste, vidéaste, photographe…) et de les intégrer dans un site web. Le résultat doit être ergonomique, accessible sur différents supports (ordinateur, tablette, smartphone…) et doit permettre un référencement optimal du site sur les moteurs de recherche comme Google ou Bing.

Ce professionnel est au cœur de la réalisation d’un site et travaille en symbiose avec les créatifs, le chef de projet et le développeur. En donnant vie à la maquette établie avant la phase de développement, il devient responsable du résultat final et du respect du désir du client. On l’appelle également intégrateur front end ou intégrateur html css.

Intégrateur : qualités et compétences

Pour devenir intégrateur, il y a des qualités qu’il faut posséder et développer. Tout d’abord, il est essentiel d’être rigoureux et organisé parce que ce professionnel travaille généralement en autonomie. Il doit pouvoir être efficace dans son travail pour être en mesure de respecter les délais. Il doit s’adapter à un métier qui évolue et proposer des solutions à son donneur d’ordre. Ses qualités relationnelles seront appréciées puisqu’il travaille avec une équipe créative pour satisfaire un client. Il est important qu’il puisse avoir une vision d’ensemble du projet auquel il participe.

Le travail de l’intégrateur repose sur une maîtrise de la programmation et des CMS. Les différents langages informatiques (html, css, java script…) n’ont aucun secret pour lui et il maîtrise WordPress comme personne. Il est également en charge des performances SEO du site et doit maîtriser les rouages du référencement naturel. S’il a des connaissances en webdesign et en graphisme, il gagnera du temps et travaillera en harmonie avec ses collaborateurs.

Devenir intégrateur : études et formations

Quelles sont les formations pour devenir intégrateur ?

Si l’intégrateur a la possibilité d’être autodidacte, il existe différentes sortes de formations supérieures préparant à ce métier. École web, école informatique ou école d’ingénieur d’informatique : vous avez le choix.

Quels sont les diplômes nécessaires pour exercer le métier d’intégrateur ?

L’intégrateur web peut obtenir un diplôme de niveau bac +2 à Bac +5. Il est possible d’envisager une Licence professionnelle activités et techniques de communication, un BTS service informatique, un Master création de site web ou un DUT informatique.

Combien gagne un intégrateur ?

Le salaire d’un intégrateur débutant se situe généralement autour de 22 000 € brut ou 25 000 € brut. En fin de carrière, ce professionnel pourra percevoir un salaire d’un montant se situant entre 30 000 € brut et 35 000 € brut. Notons que le salaire médian atteint 2 500 € brut par mois et que l’intégrateur salarié à l’avantage de bénéficier d’une mutuelle, d’une prévoyance et d’autres avantages auxquels le freelance ne peut pas prétendre.

Les débouchés et évolutions possibles dans l’intégration ?

Les débouchés ne manquent pas et nombreuses sont les entreprises qui recrutent. Après des années d’expérience, l’intégrateur sera en mesure de prendre plus de responsabilités et de solliciter un poste de développeur web, de chef de projet ou de webmaster. Il pourra aussi s’orienter vers le domaine de l’architecture informatique ou même devenir directeur des systèmes d’information. Le métier d’intégrateur est en perpétuelle évolution et doit s’adapter au devenir du langage informatique ainsi qu’à l’apparition de nouveaux supports.

Comment exercer le métier d’intégrateur ?

Il est possible d’exercer le métier d’intégrateur en tant que salarié ou en tant que freelance. Le salarié exerce son métier chez un annonceur ou en SSII (société de services et d’ingénierie en informatique). Dans le premier cas, il dépend de la DSI ou direction des systèmes informatiques et dans le second cas, il s’occupe de plusieurs comptes clients.

Le métier d’intégrateur : avantages et inconvénients

Les avantages du métier d’intégrateur

Le principal avantage du métier d’intégrateur, c’est que l’embauche est dynamique dans ce secteur. C’est un métier agréable pour ceux qui aiment travailler en équipe et apprendre constamment.

Les inconvénients du métier d’intégrateurs

Il faut être capable de résister à la pression et de s’adapter à des délais qui peuvent être très courts.

Intégration : qui recrute et l’état du marché

Dans le domaine du web, les entreprises recrutent activement. Le e-commerce est en plein essor et nombreuses sont les entreprises qui recherchent des prestataires ou des employés capables d’intégrer leurs contenus.

Aucun commentaire à «Fiche métier : comment devenir intégrateur ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires