Comment devenir économiste ?

Un économiste a un rôle majeur pour l’organisation dans laquelle il exerce. Ses missions : analyser les tendances et la conjoncture économique. Mais avant d’en arriver là, il faudra passer par de longues études. Voyons tout cela de plus près.

Jeune femme travaillant sur l'ordinateur des données financières
© iStock

Quel est le rôle d’un économiste ?

Chaque institution publique ou privée peut avoir besoin d’un économiste. Dans la plupart des cas, il est même indispensable.

Ce spécialiste des sciences économiques a plusieurs rôles :

  • Rechercher.
  • Analyser et interpréter.
  • Conseiller.

L’objet de ses études est la compréhension du marché économique. Il tente de comprendre comment est produite la richesse dans la société. Par extension, il va essayer de répondre à diverses questions : comment sont réparties les richesses, l’impact de facteurs extérieurs sur l’économie (climat, guerre, pandémie).

Il va ainsi pouvoir faire des prévisions, anticiper l’évolution de l’économie et de la consommation, estimer des prix, produire des études et des thèses, etc.

Afin de réaliser ce travail titanesque, il va s’appuyer sur des études, sur la presse (dont la presse professionnelle), se tenir informé, lire les revues universitaires, les enquêtes, les statistiques ou autres rapports.

Bien entendu, il peut aussi compter sur des outils d’analyse et, plus récemment, sur l’Intelligence Artificielle, notamment pour faire des prédictions.

Quelles sont ses missions ?

Les missions d’un économiste sont variées et dépendent surtout de l’endroit où il travaille.

Par exemple, dans une entreprise, son rôle sera de conseiller et d’orienter les décisions des dirigeants avant de lancer un projet.

Dans une banque, il peut conseiller les clients. Il s’occupe également de tenir les registres, calculer les intérêts, faire des études financières…

Au sein d’un organisme comme le CNRS, il est chargé de la communication et participe aux études de l’organisme.

Un économiste peut également être spécialisé : marchés financiers, travail, politique, marché européen, commerce…

À noter :
Un économiste peut être amené à diriger des conférences et des colloques.

Pour qui travaille un économiste ?

Trois secteurs sont très demandeurs

Le secteur privé

Cela comprend des entreprises nationales ou internationales, des banques, des assurances, où il devra participer au développement de la société.

Le secteur public

Les institutions publiques sont également des secteurs où le métier d’économiste est très recherché. Souvent, il sera enseignant-chercheur. Il peut exercer au sein de centres de recherche, des chambres de commerce, du gouvernement.

Les cabinets de conseil

En tant que chef de projet ou assistant de chef de projet, les économistes qui travaillent en cabinet de conseil devront répondre aux besoins des entreprises qui le recrutent.

Quelles sont les études à faire et quelles écoles choisir pour devenir économiste ?

Pour devenir économiste, les longues études sont requises.

Le baccalauréat général (option économique et sociale ou scientifique) est le plus court chemin pour accéder aux études supérieures menant à ce métier.

Ainsi, plusieurs options s’offrent à vous.

La formation universitaire

Après une licence en économie (professionnelle ou non), ou bien un BTS/DUT, vous pouvez continuer par un Master soit en France, soit à l’étranger.

À noter :
Les Master obtenus à l’étranger vous donnent plus d’avantages, notamment grâce à la maîtrise de l’anglais qui est un vrai plus dans cette profession (colloque, recherches, études, entreprises internationales).

Une fois que vous avez votre Master, vous pouvez continuer afin d’obtenir bac+8, qui est le plus haut diplôme en économie. Ainsi, vous allez vous spécialiser dans un domaine en particulier.

Les écoles

Vous pouvez choisir de passer par une de ces écoles pour obtenir des diplômes spécifiques, en prenant l’option adéquate :

  • Une IEP (Institut d’études politiques), section économique et financière.
  • Une école de commerce (HEC ESCP…).
  • Une école d’ingénieur formation en économie.
  • L’ENSAE (École Nationale de la Statistique).
  • L’ENSMAG (École Nationale Supérieure en informatique et Mathématiques appliquées.
À noter :
Le recrutement après les études est plutôt difficile. Ainsi, il faut avoir un CV bien solide et ne pas hésiter à multiplier les expériences professionnelles lors de vos études (stages, alternance). Il faut savoir faire la différence en mettant l’accent sur vos compétences, votre expérience, montrer les tâches que vous avez accomplies et ce que vous avez apporté au cours de vos études.
Bon à savoir :
Certains profils sont parfois favorisés. C’est le cas de ceux qui ont fait de grandes écoles. Mais rien n’est impossible et ce qui compte, ce sont vos compétences et votre capacité à les mettre en avant.

Les qualités d’un économiste

Un économiste doit posséder des qualités bien spécifiques pour pouvoir exercer ce métier.

Tout d’abord, il doit évidemment aimer les chiffres et par extension, les mathématiques et l’informatique.

Il doit être curieux et être capable de faire de la veille, élément important dans ce métier.

Il faut aussi être organisé et savoir travailler en équipe.

L’économiste doit être capable de s’exprimer correctement et de vulgariser afin de convaincre les décideurs les aider à prendre des décisions. C’est d’autant plus important puisqu’il peut être amené à faire des conférences.

Il doit également avoir des compétences rédactionnelles et avoir de bonnes capacités d’analyse.

Quel salaire pour le métier d’économiste ?

Le salaire d’un économiste en début de carrière est variable. Il va dépendre de l’endroit où il travaille. En moyenne, il peut espérer un minimum de 36 500 euros par an, qui peuvent aller jusqu’à 4 000 euros net.

Selon certains sites d’emploi, le salaire moyen d’un économiste est de 53 626 euros par an en incluant l’évolution et l’expertise.

Les publications et conférences peuvent venir compléter le salaire. Selon le degré d’expertise, elles peuvent être rémunérées entre 1 500 euros et 10 000 euros.

Et l’évolution de carrière ?

L’évolution professionnelle d’un économiste peut l’amener à devenir directeur de cabinet ou prendre un poste de directeur en économie.

Mais c’est son expertise qui va être le moteur de sa carrière. Plus il sera reconnu, plus il sera demandé par des entreprises ou des institutions prestigieuses.

Il sera également amené à participer à de plus en plus de conférences et à écrire pour la presse spécialisée ou pour des institutions gouvernementales.

Aucun commentaire à «Comment devenir économiste ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires