Fiche métier : comment devenir aromaticien ?

L’aromaticien est un artiste scientifique capable de créer un arome à partir de molécules naturelles ou synthétiques. Vous vous posez des questions sur ce métier ? Quelle formation prévoir ? Quel salaire envisager ? Apprenez en plus sur cette profession grâce à cette fiche métier aromaticien !

scientifique reniflant un tube à essaie
© iStock

Le métier d’aromaticien : rôles et missions

Les missions de l’aromaticien

L’aromaticien a pour mission de créer des aromes particuliers à partir d’aromes naturels et d’aromes de synthèse. Il a également pour rôle d’analyser différents aliments, il est alors capable de cartographier les aromes qui les constituent et de les reproduire en laboratoire.

Il est donc à la fois chimiste, mais aussi créateur, et répond aux demandes du service marketing qui a une idée précise de ce qu’il veut offrir au consommateur. Parce qu’en bout de chaîne, celui qui sanctionne la qualité de travail de l’aromaticien, c’est bien la personne qui consomme le produit.

L’aromaticien est un acteur des secteurs alimentaires et cosmétiques. Il maîtrise le mélange des saveurs et la genèse des goûts et des odeurs.

Saveurs sucrées ou salées, l’ingénieur aromaticien modifie le goût et l’odeur des produits alimentaires. C’est un technicien qui sait manipuler les molécules naturelles et chimiques pour créer ou retrouver la saveur qu’il imagine.

Aromaticien : qualités et compétences

Avant toute chose, signalons que pour pratiquer ce métier, mieux vaut ne pas être fumeur ! L’aromaticien a besoin de toutes ses facultés pour déceler les goûts et les odeurs. Il pourra alors se laisser aller à son imagination et à sa créativité.

Mais cet artiste des aromes est également un scientifique capable d’évoluer dans un laboratoire. Il devra apprécier sa relative solitude et il sera aussi en mesure d’échanger avec ses donneurs d’ordre.

Imaginatif, créatif, rigoureux, avec un bon esprit de synthèse, l’aromaticien s’adapte aux demandes du chef de projet pour satisfaire le goût du consommateur.

Devenir aromaticien : études et formations

Quelles sont les formations pour devenir aromaticien ?

Il est possible de devenir aromaticien avec un niveau bac +2 ou bac + 3, mais le niveau bac +5 vous permettra de l’exercer en tant qu’ingénieur. Vous avez la possibilité de suivre un cursus universitaire ou d’intégrer une école d’ingénieur.

Quels sont les diplômes nécessaires pour exercer le métier d’aromaticien ?

Vous pouvez exercer le métier d’aromaticien avec un BTS en bioqualité, biotechnologies ou métiers de la chimie. Vous pouvez également passer un BTSA STA en sciences et technologies des aliments. Ces diplômes sanctionnent un niveau bac +2.

Vous avez aussi la possibilité de passer un BUT en génie biologique ou une licence pro en industrie agroalimentaire, en qualité hygiène santé sécurité environnement ou applications analyses et naturalité en parfumerie et arômes alimentaires. Vous pouvez aussi passer une licence en biologie ou en chimie. Ces diplômes sanctionnent un niveau bac +3.

Si vous visez un niveau bac +5 ou supérieur, différents Masters sont possibles (évaluation sensorielle, SCV, MPNC, FESAPCA…). Vous pouvez également viser le diplôme d’ingénieur spécialité agroalimentaire ou le diplôme d’ingénieur de l’Institut des Sciences et Industries du vivant et de l’Environnement.

Combien gagne un aromaticien ?

Un aromaticien débutant gagne entre 2 000 € brut et 2 500 € brut par mois tandis qu’un ingénieur confirmé peut gagner jusqu’à 3 000 € brut mensuels.

Les débouchés et évolutions possibles du métier d’aromaticien

L’aromaticien trouvera facilement du travail auprès des groupes de cosmétique ou d’entreprises de l’agroalimentaire. Après quelques années d’expérience, il sera en mesure de diriger sa propre équipe et, pourquoi pas, de créer son entreprise. Il pourra alors vendre ses services à des sociétés qui auront besoin de son expertise.

Comment exercer le métier d’aromaticien ?

L’aromaticien est salarié, mais peut aussi être le dirigeant de sa propre entreprise.

Le métier d’aromaticien : avantages et inconvénients

Les avantages du métier d’aromaticien

L’aromaticien a l’avantage d’exercer ses talents de scientifiques tout en laissant libre cours à son imagination et à sa créativité. C’est aussi un métier qui passionnera les mordus d’innovation.

Les inconvénients du métier d’aromaticien

L’aromaticien travaille souvent seul, il faut qu’il puisse le supporter. Ce type d’emploi n’est pas courant et les entreprises qui recrutent ne couvrent pas tout le territoire français. Vous devrez peut-être changer de région pour trouver un emploi à la hauteur de vos ambitions.

Zoom sur le secteur du métier d’aromaticien

L’industrie alimentaire regroupe quelque 400 000 actifs. Ceux-ci travaillent dans la vente, la maintenance, la logistique, mais également en tant qu’aromaticiens. Dès bac +2, vous pouvez postuler et pourrez participer à l’élaboration de nombreux produits. Que ce soit dans l’industrie laitière, la confiserie, la pâtisserie ou la charcuterie, l’aromaticien joue un rôle. Si l’industrie agroalimentaire est en plein essor, il existe déjà de nombreux sous-traitants spécialisés dans la création d’arômes. Le secteur est dynamique, mais les places sont chères.

Aucun commentaire à «Fiche métier : comment devenir aromaticien ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés.
* Champs obligatoires